Travail du plastique: le thermoformage

Bonjour nous allons évoquer aujourd’hui une méthode peu connue mais aux applications omniprésentes dans notre vie quotidienne le thermoformage.
Le thermoformage permet de fabriquer: des gobelets en plastiques, des baignoires, des enseignes publicitaires, des carénages etc… On trouve donc des produits issues de ce processus de formage partout et tous les jours. Mais comment ça marche?

Le concept est très simple, il s’agit de prendre une plaque de plastique de la ramollir en la chauffant puis de lui imposer une forme et de la faire refroidir.

Dans la pratique, même si ce procédé est plus simple et plus économique que l’injection, il reste néanmoins important d’examiner certaines caractéristiques des machines de thermoformages.

Premièrement il faut savoir que ce procédé ne peut s’utiliser qu’avec certains types de plastique polymère dit thermoplastique les plus courants sont les :

polystyrène (PS)
polyéthylène (PE)
polypropylène (PP)
polycarbonate (PC)
acrylonitrile butadiène styrène (ABS)
polychlorure de vinyle (PVC)
polyméthacrylate de méthyle (PMMA)
polystyrène choc (SB).

Une fois la matière choisie, dans l’ordre chronologique du processus c’est le chauffage qu’il s’agit d’examiner. Le chauffage le plus utilisé pour le thermoformage et celui par infrarouge par plaque en céramique, la densité énérgétique du chauffage varie entre 25 et 45 kW/m².
Le chauffage est une opération délicate car le plastique conduit mal la chaleur. Et par conséquent la quantité d’énergie demandée augmente plus vite que l’épaisseur du plastique à chauffer cela implique également qu’obtenir un chauffage uniforme de tout le plastique est une opération complexe. Le risque de surchauffage est toujours présent, il se manifeste par une couleur jaune et l’apparition d’irrégularité à la surface du plastique.


Vient ensuite l’étape du formage deux méthodes de formage
la méthode dite « mâle » où l’on moule « sur »
la méthode dite « femelle » où l’on moule « dans »

Pour que la feuille de plastique épouse la forme du moule il existe 3 différents procédés:
L’évacuation de l’air, qui ne convient pas pour les pièces de hautes précisions.
La projection d’air pressurisé sur la feuille, ce procédé nécessite également une pompe à vide.
L’apposition d’une force mécanique, avec des tampons en aluminium le plus souvent.

Une fois que le plastique a pris la forme voulue il faut le faire refroidir pour qu’il reprenne une forme solide (le point Vicat des polymères se situent généralement entre 90 et 100°C). Le refroidissement se fait soit par simple contact avec l’air libre, pour les pièces les plus imposantes des tubes de refroidissement sont intégrés dans le moule. L’opération peut prendre plusieurs heures même après que l’extérieur de la pièce est à température ambiante.
Voici une vidéo illustrant ce processus.

En ce qui concerne le démoulage, il est automatique pour les moules femelles puisqu’en refroidissant le plastique se retracte. Pour les moules mâles on insufle de l’air sous la pièce pour la détacher.

Voilà donc les grandes étapes du thermoformage de pièces plastiques.

Les grandes marques de machines de Thermoformage sont: Illig, Arcil, TFT, MAG plastic, Mecaplastic …

Si ce procédé vous intéresse pour votre production EXApro.eu propose de nombreuses machines de Thermoformage d’occasion ici.

Articles similaires

  1. Très bonne explication, très claire et très complète, du thermoformage. Il existe plusieurs types de machines pour la réalisation de pièces aux tailles diverses.

    Reply

Poster un commentaire

Your email address will not be published.