Engie, un rebranding de taille !

 Changement de nom pour GDF Suez

gdf_sues-engie-logo.jpg

La plupart d’entre vous l’aurons certainement constaté, il y a quelques changements dans l’air en terme de rebranding et d’image de marque chez certaines entreprises du CAC 40. Et plus particulièrement du coté d’une grande usine à gaz (sans faire de mauvais jeux de mots) Engie (anciennement GDF Suez). Simple coïncidence ou stratégie politique à l’heure où les questions concernant le développement, la transition énergétique prennent place dans l’hexagone l’annonce du rebranding d’Engie, le 24 avril 2015 n’est pas passée inaperçue. En effet, le premier fournisseur de services d’efficacité énergétique au monde a fait peau neuve. Celui-ci a opté pour un nouveau logo plus harmonieux en parfaite cohérence avec ses valeurs, un nouveau site Engie.com et également été lancé une campagne de communication 360° . Acteur mondial de l’énergie, le groupe s’inscrit comme leader dans la production indépendante d’électricité dans le monde et souhaite plus que jamais maintenir et développer ses activités dans le marché internationale de l’énergie.

 

Le rebranding à la côte chez les multinationales

gdf-suez-devient-engieEngie n’est pas la seule et sûrement pas la dernière à mettre en place cette stratégie de rebranding (transformation de marque). D’autres avant elle l’avait déjà pensée et exécutée, c’était le cas de France Télécom qui en 2013 laissé place à un petit carré Orange désormais ancré dans notre inconscient. L’entreprise avait transformé sa marque par soucis de cohérence et ainsi pouvoir exporter au mieux sa marque (France Télécom étant trop connoté). Orange avait d’ailleurs commencé à adapter sa stratégie de rebranding car durant l’année 2006 elle s’inscrivait comme marque unique du groupe pour ses différents services. Rappelons tout de même qu’avec l’arrivée de nouveaux opérateurs à prix low cost comme Free (vous l’aurez compris ) Orange commencait certainement à se sentir menacer à l’idée de perdre sa place de monopole. Elle a donc bien évidement dû prendre les mesures nécessaires pour leur faire face. La transformation de marque est donc devenue monnaie courante et pour cause  les entreprises matures ont plus de chance de voir accélérer voir multiplier leur croissance que les sociétés les moins développées, celle-ci disposant d’un capital considérable. Ce qui en soit est logique.

Le rebranding où comment faire peau neuve

D’autres multinationales quant à elles préfèrent un rebranding tout en douceur et pour rafraîchir leur image de marque elles jouent sur l’aspect esthétique en donnant par exemple un petit coup de pinceau à leur logotype. Mais attention cette transformation peut parfois être excessivement onéreuse prenons  le cas de BP qui a dépensé une somme astronomique pour son logo 211 millions d’euros ou encore en France avec l’ANPE qui avait fait appel à l’agence de communication Havas Worldwilde (anciennement Euro-RSCG)  pour la maudite somme de 2 millions d’euros. Mais d’autres entreprises s’en sortent relativement bien comme pour Google cette année qui n’a débourser que quelques poignées de centimes.

 

stock-photo-businessman-drawing-business-concept-on-wall-129444167.jpg

Toutefois il faut faire preuve de prudence quand au rebrandring car  peu importe la nature, le contexte ou l’environnement les transformations de marques dans une entreprise sont toujours délicates et ne sont pas toutes remplies de succès. Le rebranding nécessite une attention particulière avec une études en amont et une vision stratégique poussée par la Direction. Cette stratégie exige donc de faire preuve d’une grande sécurité en terme de patrimoine d’information et de concurrence.

Sources :

Engie.com

Lci.  http://lci.tf1.fr/economie/2003-11/anpe-tres-cher-logo-4876503.html

Crédits Photos: www.shutterstock.com

Articles similaires

Poster un commentaire

Your email address will not be published.