Principe de fonctionnement d’une rectifieuse

Bonjour à tous,

Après l’article sur les faiseuses et les tours, nous continuons aujourd’hui notre saga sur les rectifieuses :

Qu’est ce que la rectification ?

La rectification consiste à corriger une surface à l’aide d’une meule (voir figure 1) dans le but d’obtenir un état de surface très fin et des dimensions très précises (de l’ordre du micromètre : 0.001 mm).

Etat de surface : Suite à un usinage, l’arrachement de la matière par l’outil provoque des pics et des creux à la surface de la pièce. L’état de surface permet de décrire l’aspect de la surface résultant de l’usinage. Un état de surface très fin, correspond à une surface ou les pics ont été atténués.

Principe de fonctionnement d'une rectifieuse

Au cours de la rectification, la meule est en rotation et en contact avec la pièce. Un mouvement de va et vient est imposé à la pièce.

Principaux types de rectifications :

Rectification plane :

Définition :

On parle de rectification plane lorsque la surface à rectifier est plane (voir figure 2). Une machine-outil permettant d’effectuer une opération de rectification plane s’appelle une rectifieuse plane.

Fonctionnement d’une rectifieuse plane :

La pièce à rectifier est fixée sur la table ou sur un plateau magnétique. La position de la pièce est ajustée grâce aux mouvements de table suivant les axes X, Y et Z (voir figure 3). Lorsque la pièce est positionnée, la meule est mise en rotation puis en contact avec la pièce. Un mouvement automatique d’allers-retours suivant l’axe X est alors enclenché. Lorsqu’il n’y a plus d’étincelles produites par le contact meule/pièce, la rectification est finie.

rectification machine

Caractéristiques des rectifieuses planes :

Dimensions de la meule (Diamètre x largeur x alésage en mm)

Dimensions de la table (Longueur x largeur en mm)

Course longitudinale X, transversale Y, verticale Z (en mm)

Dimensions du plateau magnétique (Longueur x largeur en mm)

Vitesse de rotation de la broche (Tr/min)

Puissance de la broche (kW)

Vitesse d’avance de la table (mm/min)

Rectification cylindrique :

Définition :

Lorsque la pièce rectifiée est de forme circulaire, on parle alors de rectification cylindrique. Une machine-outil permettant de réaliser une opération de rectification cylindrique s’appelle une rectifieuse cylindrique.

Fonctionnement d’une rectifieuse cylindrique :

La rectifieuse cylindrique reprend le principe d’un tour classique en ce qui concerne la mise en rotation de la pièce à usiner (voir article tour), à savoir que la pièce est placée dans un mandrin fixé sur une broche mise en rotation par un moteur.

A la place de l’outil coupant présent sur le tour, une rectifieuse cylindrique possède une meule (voir figure 4). Une fois la mise en rotation de la meule effectuée, la meule et la pièce sont mises en contact (plongée). Cette plongée est soit manuelle soit automatique.

Une fois la plongée effectuée, la meule se déplace en mouvement allers/retours suivant l’axe Z (voir article tour). Comme pour les rectifieuses planes, lorsqu’il n’y a plus d’étincelles provoquées par le contact pièce/meule, la rectification est terminée.

rectifieuse cylindrique
fonctionnement rectifieuse

Caractéristiques des rectifieuses cylindriques :

Dimensions de la meule (Diamètre x largeur x alésage en mm)

Vitesse de rotation de la meule (tr/min)

Puissance de la meule (kW)

Distance entre pointes (mm)

Hauteur de pointes (mm)

Longueur maximum de rectification (mm)

Diamètre maximum de rectification (mm)

Vitesse de rotation de la broche (tr/min)

Différents types de rectifieuses cylindriques :

Il existe différents types de rectifieuses cylindriques :

-Rectifieuse Interne : La machine permet de rectifier les parties intérieures de la pièce cylindrique (voir article tour).

-Rectifieuse Externe : La machine permet de rectifier les parties extérieures de la pièce cylindrique (voir article tour).

-Rectifieuse Inter/Exter : La machine permet de rectifier les parties intérieures et extérieures de la pièce cylindrique.

-Rectifieuse sans centres : La rectifieuse sans centres a un principe de fonctionnement différent des rectifieuses cylindriques classiques (voir figure 6). La pièce à rectifier est fixée entre la lame et la roue régulatrice. La rotation de la roue régulatrice provoque la rotation de la pièce usinée. Une rotation contraire est imposée à la meule pour réaliser l’opération de rectification.

rectifiseuse


Autres types de rectifieuses :

Certaines rectifieuses ont un usage spécifique. C’est le cas notamment des rectifieuses de vilebrequins (voir figure 8) mais aussi des rectifieuses d’engrenages (voir figure 9).

rectifieuse de vilebrequins
rectifieuse d'engrenage

Remarque : Les rectifieuses peuvent être équipées d’une commande numérique afin d’automatiser la fabrication.

Articles similaires

Poster un commentaire

Your email address will not be published.