La loi Macron et le marché de l’occasion

marché_occasion_loi_macronSi la loi Macron ne concerne pas directement le matériel d’occasion, celle-ci entraîne par ricochet des conséquences pour le marché des machines industrielles de seconde-main.

Pour rappel, la loi Macron, entrée en mesure en avril 2015 pour une durée d’un an, comprend un dispositif permettant aux entreprises et entrepreneurs de bénéficier d’un amortissement supplémentaire sur leurs investissements industriels. Cette mesure ne concerne cependant que l’achat ou la location avec option d’achat de machines neuves.

C’est donc de manière indirecte que cette loi vient aujourd’hui impacter le marché de l’occasion dans le secteur de l’industrie.

En effet, afin de profiter de cette aide à l’investissement industriel, de nombreuses entreprises, des simples agriculteurs aux grandes entreprises, font le choix de céder leurs machines actuelles afin d’investir dans des équipements industriels neufs et ainsi profiter de cette déduction fiscale supplémentaire sous forme de suramortissement.

Une aubaine pour les acheteurs de machines d’occasion

Des machines que les entreprises cherchent à vendre, et qui se retrouvent ainsi rapidement sur le marché de l’occasion, que ce soit en ligne ou au cours des sessions de ventes aux enchères physiques.

Bien évidemment, malgré ce coup de pouce de la loi Macron, l’achat de machines industrielles neuves reste un investissement souvent lourd, et dont la rentabilité doit-être réfléchie au préalable par les décideurs dans les entreprises. Cette augmentation du nombre de machines industrielles disponibles à l’achat d’occasion est donc une véritable aubaine pour les PME et autres entreprises pour qui l’achat d’une machine neuve ne serait pas rentable sur le long-terme.

Signe que la loi Macron affecte de façon bénéfique le marché de l’occasion, la vente aux enchères de de matériel d’industriel a augmenté de 31% en 2015, pour atteindre un montant total de 93 millions d’euros contre 71 millions en 2014, selon le dernier bilan du Conseil des ventes.

Si, pour une raison ou une autre, votre entreprise n’est pas concernée par cette loi sur le suramortissement, le marché de l’occasion vous offre malgré tout une excellente opportunité de réaliser de bonnes affaires afin de combler vos besoins en termes d’équipement industriel.

Anthony Faust 

Articles similaires

Poster un commentaire

Your email address will not be published.